Outils pour utilisateurs

Outils du site


projets:eparpillage

Éparpillage

Éparpillage et livres œuvre/auteure augmentée

C'est une façon d’étaler dans l'espace physique des pages de site web, d'un 'livre' numérique grâce à des puces WIFI ESP8266. (puces de quelques cm, quelques euros)

Les pages d'un livre numérique sont passées dans la moulinettes et éparpillées sur des supports physiques numériques distincts qu'on peut alors placer, déplacer ou l'on veut. Elles sont lisibles à travers des zones WIFI étalées géographiquement grace au navigateur internet habituel, une liseuse ou un lecteur que nous pourrions fabriquer.

Ce qu'on augmente alors est l'espace de lecture, espace de friction du réel et de l'imaginaire, espace de fiction ajouté dont les échanges modifient la lecture. Cela participe à une mise en expérimentation du texte que le livre seul n'a pas. Alors que des apports multi-media, images, sons, détruisent une partie de l'imaginaire par leur propositions figées, ici c'est le paysage en accueillant le lecteur et sa lecture qui participe à la naissance des mots et la balade dans sa multitude de chemins qui leur donne un nouveau sens.

Ce qu'on augmente est aussi l'espace d'écriture, friction de la mise en fiction au dehors de l'imaginaire, contexte qui font de l'annotation naturelle, un sur-texte, un meta-texte. Cela participe à une expérimentation de l'écriture qui sera. Alors que le livre enferme les mots entre ses pages imprimées, le metatexte ici les ouvre en possibilités de s'exprimer. La création ne peut plus être pensée comme gravée (writing), simplement écrite et livrée à l'édition mais la contient et la développe elle même. Et ce n'est plus seulement du décors mis en mot avec lequel l'auteur doit composer mais du réel influant avec lequel il doit jouer, lui aussi.

Distilloire, éparpilloire

Digressions: vers l'hyperlivre, le metalivre metatexte.

C'est aussi en fait peut être le rapport à l'édition qui est questionné ici. La numérisation permet à l'instar du transmédia de revoir les rapports entre création, diffusion et partage. Les auteurs entrent maintenant en possession des outils d'édition mais aussi de diffusion et de partage d'un seul mouvement. En repensant la chaine éditoriale comme numérique on remet à plat les rôles jusque la bien établis de l'économie du livre et sa division du travail autour de l'objet marchandise. La numérisation met tout le monde au même niveau avec les même accès aux outils. Et surtout permet de repenser les enjeux, certains devenant plus ou moins utiles, de nouveaux apparaissent, puisque la forme est accessible elle peut être partie prenante du fond avec moins de répercussion sur le coût qui lui devient pratiquement anodin.

Le rapport au temps lui même est changé, voir à la durée, un texte pouvant être présent, se déplacer, disparaître d'un lieu, comme autant de figures de styles, d'indices pour un imaginaire vivant. Le texte libéré d'une économie pesante peut devenir autre chose qu'une matière marchande, en se transformant il peut être méthode d'action du lecteur, passé dans un rapport meta. le meta-livre est plus qu'un simple livre augmenté toujours cloisonné dans la chaine économique. Il n'est pas hyperlivre hyper coinsé dans des concepts de livre sagement plus que papier et toujours moins que multimédia. Il est par-dessus l'hypertexte car il englobe sa propre médiation,diffusion, il comprend à la fois sa matière source d'imaginaire mais aussi son code de transformation, ses règles d'existences hors du commerce des idées.

l'hyperlivre dèjà défini (concept expérimenté en 2009 par l'éditeur Robert Laffont avec Le sens des choses, de Jacques Attali,) comme intégrant une passerelle papier, un flashcode, par l'usage d'un outil permettant son controle par un extérieur qu'est Internet, n'apporte pas plus qu'un lien cliquable d'une page html. Il reste aussi simple livre avec son hyper appartenance à la chaine éditoriale renforcée ici par les possibilités du réseau Internet. Dès que le lecteur clique ou flash, il est répertorié, comptabilisé, catalogué, marchandisé, l'hyper-livre est en fait un hypo-site d'un hyper-éditeur.

Est-ce toujours un livre… d'après bien des définitions , il faudrait des pages support de texte, hors ce ne sont pas des pages, sinon un site serait aussi un livre. mauvaise direction..

il reste metatexte.

Un texte qui offre de nouvelle perspective d'auto-édition, édition par l'auteur, les auteurs, mais aussi par lui-même. le metatexte peut être changeant selon le mode, la manière de lecture, il peut s'auto-écrire . L'auteur place les règles d'écriture de ce qui n'est pas encore écrit qui décrira ce qu'il na pas lui décrit. L'auteur peut ainsi faire une fiction de fiction et la encore dans cet action d'éditeur prendre le mode de meta-auteur.

Babillages épars

idées en vrac, je condense un peu la danse des espaces enchevêtrés ;-)

  • les pages/objets peuvent être déplacées dans l'espace, les lieux
    • par les lecteurs
    • par les auteurs
    • en fonction d'indication contenue dans la page ou pas
  • la lecture/page peut être dépendante de la présence d'une zone WIFI visible (box diverses,autres pages, autres balises),
    • on peut imaginer des pages interfacées à l'heure,la lumière, la pluie, le bruit…
  • la lecture/page peut receler, comme dans une fiction interactive (Twine2) de questions dépendantes de l'observation locale, présence d'un objet/personne, volet fermé/ouvert, jour/nuit, mer haute/basse …
  • certaines pages décrivent/sont des personnages qu'on peut donc rencontrer ou pas, des situations supplémentaires
  • ces pages personnages/pages actives peuvent communiquer les une avec les autres des données de situation.
  • ces pages actives proposent des choses différentes selon le lecteur ( encore à tester ;)(twine2/cookies) )
  • ces pages actives proposent des choses différentes selon le parcours de lecture des autres pages..?. (twine2/cookies)
  • la reconnaissance de la présence d'une balise WIFI portée par un lecteur permet de personnaliser les pages, et donc d'avoir une autre lecture par role, jeu de role…
    • cette balise WIFI peut etre aussi une simple page qui décrit le personnage qui la porte et donc être visible/utilisable par d'autre lecteur à proximité.
    • et être un objet/actionneur qui peut modifier le cours de l'histoire, les pages, les personnages, une sorte de clé/artefact/.. un objet actif
    • cette page/objet balise/personnage peut évoluer selon le parcours/rencontre/etc, tout fait utile a l'histoire.
    • cela met en place un jeu de rôle autour d'une fiction interactive gérée par le lieu et l'environnement.

La procédure envisagée, un peu de techno-cuisine

  1. on dépose sur un site internet, accessible en WIFI, des pages statiques, dont le tout tient dans 3Mo
    1. ces pages pourraient êtres éditées avec Twine2 , système de fiction interactive, relativement pratique, attention chaque page est indépendante.
    2. dans un répertoire qui prend le nom de l'ESP ( ESP_2737 par ex c'est le chip_id ) en tant que page
    3. les pages sont copiées sur une microSD dans le cas de l'usage d'un livre-zéro ou un site qu'on pourra atteindre avec une IP accessible
  2. il faut définir dans un fichier /param.cfg un SSID / mot de passe et l'adresse d'un site, ce SSID est l'espace WIFI de gestion (cf ci dessous)
    1. le livre-zero et les pages peuvent avoir des SSID différents ( balise META )
  3. quand on allume l'ESP, elle regarde si le SSID WIFI est dispo
    1. si oui elle s'y connecte
      1. elle cherche le fichier param.cfg dans le répertoire portant son nom ESP.ChipId() sur le site défini
      2. elle met a jour la flash si le fichier param.cfg contient une VERSION differente
        1. elle télécharge le contenu du repertoire grace à cette liste contenue dans list.fic
        2. et les place à la racine de sa flash (index.htm et page ou tout objet utilisé)
        3. elle extrait d'un fichier param.cfg le nom SSID/pass quelle devra gérer ou les balises META
        4. elle se déconnecte et passe en mode AP, portail captif avec le SSID/pass extrait
  4. elle affiche la page de base ( index.htm ) en tant que portail captif

Si donc elle n'a pas d'acces au WIFI de gestion, elle affiche des pages présentes dans sa flash (max 3Mo)

Cela permet de déployer des mini-sites web dans des espaces WIFI déconnecté

Un lecteur sera orienté sur la recherche et la connexion sur un réseau WIFI quelque part …

Ensuite à travers son navigateur web, ce lecteur sera redirigé des qu'il cherchera une url standard ( pas de mot sans extension connue pour que le navigateur ne retourne pas explicitement sur un moteur de recherche )( ou un domaine portail à trouver ) sur une page du site géré par l'ESP sur sa petite zone.

On peut se réserver un nom de domaine identique pour renvoyer sur l'IP locale … (meta-equiv)

les zones peuvent se superposer (même SSID) l'ESP la plus proche sera choisie.

les zones peuvent faire de 1m à 100m

Travail sur l'énergie

Une puce consommant en gros 140mA, il faut penser à un mode d'alimentation pas trop contraignant.

Je suis parti sur l'idée d'utiliser une simple batterie NiZn (peut etre double), regulé par un booster pour donner 3,3V à l'ESP. L'ESP vérifiera la tension dispo en sortie de batterie pour se mettre en veille en dessous de 2,2V pour ne pas détruire la batterie. ( on pourrait integrer une cellule photo pour gerer une pause nuitesque ?)

Cela permettrait de tenir plusieurs jours sans devoir recharger la batterie.

Ne coûterait que 4 ou 5 €

Pourrait être dissimulé ou pas facilement sans attirer de convoitise ( pas de panneau solaire …)

Un ajout d'une horloge RCT comme la puce DS1307 (1€) rendrait possible une programmation horaire et du coup l'étalement de la consommation … 1 semaine ?

Bou[t|e] de code

Une version fonctionnelle :

Sur un serveur accessible en WIFI 192.168.1.10 sont présent :

  • param.cfg contient le nom du réseau éparpillé
     
    VERSION = 6
    SSID = LIVRE-2
    PASSWORD =
    # ATTENTION il faut
    # changez le no de version pour mettre a jour les pages
    # et pensez ajouter "/param.cfg" dans /list.fic
    
    # NE PAS changer ce qui suit
    # parametres de reseau de pise a jour
    BIBLIOSSID = SNHACK
    BIBLIOPASSWORD = tructruc
    BIBLIOSITE = http://192.168.1.10
    # le http:// est obligatoire
  • list.fic contient tous les fichiers a mettre sur le site eparpillé
    /param.cfg
    /list.fic
    /index.htm
    /livre1.htm
    /image.jpg
  • index.htm , attention extention de la page d'entree htm pas html
  • image.jpg , par ex
  • livre1.htm , par ex
  • et tout ce qu'on veut du moment que le tout tienne dans 3Mo

za faire

  • teste de la présence d'objets/fonction en cours de proposition de page, prise en compte d'une SSID, d'une interface
  • un schéma d'utilisation de Twine2 pour la gestion d'un ensemble de page, une page=une projet , voir comment Twine2 gère les sous répertoires de projets ?
  • une gestion des cookies avec Twine2
  • un passage de paramètres entre 2 pages indépendantes avec ces même cookies?
projets/eparpillage.txt · Dernière modification: 2017/04/11 16:39 (modification externe)