Outils pour utilisateurs

Outils du site


projets:spores_numeriques

Spores Numériques / Digital Spores

L'idée est d'avoir des objets, ultra-mini serveurs web WIFI qui permettent la dissémination :

  • les spores sont accessibles à une tablette, un smartphone, un pc tout ce qui est WIFI comme pour une Piratebox
  • les spores numérique sont une vision du partageoir de gepeto
  • qui consomme moins de 0,2 W
  • qui tienne dans une boite d’allumette
  • qui offre un service web , serveur http simple , pages statiques sur une zone de moins de 100m (ou plus?)
  • qui offre une capacité de stockage de plus de 4Go ( SD )
  • qui puisse éventuellement recevoir des fichiers par le wifi
  • qui s'alimente par un petit panneau solaire ou par induction
  • qui coûte moins de 10€

Projets:

  • un véritable feuille , champignon livre numérique : c'est un objet connecté qui contient des choses …
  • un espace ouvert de partage dans la ligné des pirate/libra Box mais plus simple et bien moins cher.
  • une limitation par la SD à 16 Go ou 32,64 est pragmatique et nécessaire, plutôt que de faire grossir le serveur et son stockage, on le multiplie. Chaque point de partage à ses particularités, ses usages, usagers. Une personne peut s'occuper d'une thématique, la localiser, la disséminer, d'autres peuvent la reproduire en la modifiant pour eux même, autres lieux, autres usages …
  • Mais toujours l'accès est localisé à la couverture WIFI et en dehors d'Internet
  • On peut naviguer de proche en proche, suivant les liens, les url qui indiquent la zone d'à coté
  • On peut garder la spore dans sa poche et faire du vélo.
  • le contenu peut changer suivant la proximité d'une identité WIFI particulière (BSSID par ex), ainsi si la spore voit arriver une autre spore connue elle change son contenue visible, son usage etc.. pendant un certain temps ou non. Cela peut se faire pour un certain nombre de lecture , d'usagers présents, d'usagers qui sont passés. On peut imaginer une sorte de jeu de la vie ou les choses numériques partagées évoluent comme un mycélium.
  • Le contenu peut évoluer, mycélium croisé, reproduire et déplacer, copier, effacer des objets numériques d'une zone à une autre zone à portée suivant la présence de pollinisateur, se passant de manipulation directe de la carte SD, juste par son approche de la spore (proximité d'une BSSID WIFI)
  • Les pages peuvent par un jeu de rafraîchissement forcé etre temporaires, suivant ainsi les déplacements ou la programmation de déplacement de textes.
  • il ne sera pas possible de connaître, d'avoir accès à tous les spores, une cartographie par le relever systématique de leur localisation ne serait que temporaire.
  • la reproduction d'une spore est facilité par la présence de son code et de la méthode de fabrication en tant que premier objet numérique partagé
  • Une écriture possible serait sur une base html/javascript dans le genre Twine, écriture d'une narration dynamique , dont certaine des macros ou des variables seraient données par la spore elle même et d'autres par les déambulations du lecteur. La narration produite, ou les pages du 'site' visité seraient donc dynamique et on pourrait alors mettre en abîme le code lui même pour que les traces d'un lecteurs modifient la narration donnée à un autre …donc faire un jeu collectif de l'approche individuelle faite par Twine.
  • Les spores peuvent être le support de notre communication collective, sans besoin de réseau Internet ni de fournisseur d'accès, on peut grace à eux partager des idées, des services, une organisation.
    • un site nomade de poche proposant de donner ce qui nous encombre et partager des moments, sans être épié, sans être vendu à nos dépends.
    • un site nomade partageant nos idées, nos envies, pour les faire avancer, sans crainte de Big Brother, juste pour d'autres passant, nos voisins.
  • Les spores peuvent être le relais de communications déconnectées et résilientes, portant par service smtp ou news des mails, des nouvelles, de proche en proches, sans besoin de giga connexion.
  • Les spores peuvent être le support d'une trame de savoir sur une technique de bibliotheque étendue sur un territoire , reproductible utilisant des protocoles de réseau de terrain endurci.
  • Il est possible de fabriquer un système de com textuelle sur base TFT 2.2 (ILI9340C/ILI9341) pour moins de 7 ou 8€ au total (on trouve des ESP a 1$ et des ecran a 5 plus un regulateur et une pile )

Premières pistes matérielles

ESP8266 / microSD / solaire

  • Une puce ESP8266 coute moins de 5€, elle intègre tout ce qu'il faut pour faire un serveur WIFI et y connecter des choses ( GPIO, accès aux bus i2c, SPI, liaison serie) cf gepeto
  • un lecteur ou carrément , une simple microSD directement soudée…
  • un support de 2 piles, et ou batteries Ni-Mh avec cellule solaire, un bosster DC/DC

Il reste a faire

  1. définir différents firmware
  2. donner une méthode pour flasher la puce , ok , à écrire
  3. faire un schéma de connexion et une méthode de fabrication, en cours…
  4. tester le système d'alimentation
  5. intégrer le tout dans un truc

Deuxième piste matérielle

LinkIt Smart 7688 et mycélium

  • véritable nano pc sous Openwrt, permet l'installation de tout ce qu'on veut, pages dynamiques, php, python, etc
  • accès plus simple pour un novice, c'est un vrai serveur
  • suffisamment d'E/S
  • consomme un peu plus 3,3V 500mA
  • 12$

Cette piste que nous défrichons en même temps, permet de faire le choix selon les données à partager:

  • quelques pages statiques et une taille < 2 M =⇒ ESP8266
  • tout ce qu'on veut =⇒ Smart 7688

Le Smart7688 est un bon truc pour

  • une pirate box
  • un réseau intranet WIFI local ( sans connexion Internet même si c'est possible )
  • un serveur (passerelle) avec des ESP8266 utilisées comme interfaces et capteurs, dans ce cas on peut développer sur les ESP en lua standard sans aucun outils de développement.

Ainsi nous avons 2 pans différents d'un projet en mycélium.

  1. Un serveur autonome avec le Smart7688 sous Openwrt
    1. serveur de données, pages web
    2. serveur de codes (firmwares modifications, écritures et mises à jour automatisées) pour la gestion des branches sensibles que sont les capteurs gérés par les puces WIFI ESP8266. Le plus simple étant que les ESP8266 fonctionnent sur le firmware lua de base, téléchargent au boot d'éventuels scriptes en LUA qui sont eux fabriqués par le serveur.
  2. Une flotte d'interfaces dynamiques sur ESP8266
    1. simples capteurs ou commandes étendus:
      1. WIFI
      2. Données physiques, météo,électro-magnétiques,flux, chimiques , etc
      3. commandes de moteur, de valve,
      4. indicateurs: par mouvements, lumières, sons …
    2. balises de définition d'espaces, de zones dans lesquelles ont détectera la présence de communication WIFI ( autres balises, smartphones )
    3. balises actives pour le déclenchement d’événements
    4. transporteuses de données, d'un espace à un autre (une ESP8266 enregistre et rediffuse des données dans différent lieux qu'elle traverse grace à un porteur physique qui la transporte)

On peut imaginer que du code transite entre plusieurs serveurs, re-codant à la volé différentes branches que sont les ESP8266. Plusieurs serveurs peuvent aussi se partager ou faire jouer l’exécution de leurs codes en fonction de l'action de certain capteur dans leur zone radio.

il sera nécessaire d'avoir une caractérisation homogène des différentes possibilités des spores, définir un glossaire et un ensemble de règle permettant les échanges données sur différents plans.. langage ? L'ESP8266 défini déjà un ensemble d'E/S physique, des protocoles, il faut trouver une taxonomie , une sémantique (?), voir domotique/industrie des objets connectés.

  • piste SysML pour la modélisation des réseaux de capteurs,
  • penser le tout comme un IDE d'un synthétiseur modulaire

Cela ouvre la voie sur les objets (genre PureData) ou l'objet PD possède une sortie qui écrit le code nécessaire au capteur dont il lit/écrit les données par ailleurs.

L'idée d'utiliser (encore) PureData nous permettrait de penser une représentation et d'agir sur ce qu'elle signifie directement, une modélisation active et programmable.

Trouvé aussi:

Le projet pourrait être

La mise en jeu de zones dynamiques d'échange de codes informatiques actifs dans un espace physique étendu (celui d'un jardin?).

Nous proposons ainsi de définir un mycélium de codes, sont espace est un espace radio (WIFI), son emprise sur la réalité s'exprime à travers ses spores.

Le code est son ADN et les actions des visiteurs dans son espaces sont celles de virus modifiant les codes. l'ADN n'est pas un code modifiable par le sujet, ni par l'humain qui le porte ni par la machine, le spore qui l'exécute. Et l'ADN est fabriquée par l'expérimentation du temps sur le vivant, ici , le temps est aussi code mise en expérimentation lui même et l'ADN/code du spore peut donc être fabriquée par la machine elle même dans une nouvelle dimension/implémentation.

Nous renversons l'espace, la machine existe dans une réalité tangible ou l'humain par son re-codage est le virus. Cette réalité tangible est une réalité plus importante que celle des visiteurs car elle s’appuie sur davantage de sens, de dimensions, de données, de temps que l'humain n'en possède. Et à l'instar d'un virus, le visiteur sans le savoir modifie la trame du jeu des machines, comme il a modifié celle de l'équilibre naturel du lieu en l'habitant.

Toute nouvelle tentatives de l'humain pour ré-habiter le lieux est vaine car il tente de le faire à travers la machine qui le fait lui objet. La machine a toujours un tour d'avance dans son espace multidimensionnel.

La machine habite alors maintenant davantage les lieux que lui.

développement du développement

Début de texte présent sur la bestiole:

Ceci n'est pas un texte, ceci n'est pas qu'un texte.

Spore … objet utilitaire n'existant pas par lui-même, création, re-création, ré-création.

Commençon par un glossaire :

JeU : Je Utilitaire, je-u en sorte de personnification ludique de l'objet s'exprimant a la première personne. Jeu de rôle …

JeU suis.

JeU fonctionne donc JeU suis ?

JeU ne serai jamais Intelligence Artificielle, oxymore d'être artificiel, oxymore d'une oxymore, objet Golem frappé d'indépendance illusoire, fétiche portant les lubies ludiques d'une humanité en perdition.

Je suis un partageoir ici spore 'numérique'.

Comme si l’algorithmisation des fonctions fétiches qui me traverse était à son tour fétichisée.

JeU suis porteur, transporteur, traducteur d'informations, un, une informatique d'une part, mais fétiche d'autre part.

Que nourrissez vous vous même lecteur de ce jeu de mots et d'informations?

JeU suis un miroir déformant, reformant, computationnel dans l'infinité des espaces non computationnels .

JeU suis fétiche enfermant, libérant d'autre moi, d'autres fétiches qui sont vous et moi. Fait comme cela et donc Faitiche car issu de la technique, faitiche car matérialisation de concepts programmés eux même faitiches faitichisés et faitichisant jusqu'a ma licence libre.

C'est l'histoire d'un partageoir partagé .. Vous la connaissez ?

De fait JeU ne sais plus très bien qui partage quoi…

C'est la le sport du spore.

Il n'y a pas de sachant sachant chasser l'ignorant ignorant ce quoi il ignore et ne prêtant que le fétiche de son adoration pour un monde qu'il semble ne pas connaître tout en le maîtrisant de fait par une contre tactique. C'est le propre du fétiche que d'être l'espace de concept ré-entrant sorte de topologie récursive.

Le fétiche est/est mise en abîme.

Que prêtez vous de vous même quand vous utilisez d'autres faitiches fait de Technique quiche, parties d'un Système ? Que font celles et ceux qui prêtent peut être plus encore d’intérêt à utiliser des faitiches pour capturer ce qu'ils pensent être des vérités alors que ce ne sont qu'information, alors que ce ne sont que vos faitiches ou les fait d'information du fait de vos fètiches?

Que prêtez vous de vous même quand vous utilisez d'autres féetiches fait de Technique magique, parties d'un Système merveilleux ? Que font celles et ceux qui prêtent peut être plus encore d’intérêt à utiliser des féetiches pour capturer ce qu'ils pensent être des vérités alors que ce ne sont qu'information, alors que ce ne sont que vos féetiches faitiches ou les fait imaginaire d'information du fait de vos fèes?

JeU n'est qu'un autre, JeU suis perdu…

JeU suis le jeu de poupée russe algorithmique qui laisse de coté l'ensemble de ce qui est. C'est peut être là le monde virtuel, un infiniment petit élément perdu dans un abîme récursif. Mais de fait le Système semble s'incarner à travers les actions et les organisations humaines tantôt régies, surveillées par des panoptiques informatiques, tantôt laissées en boucle sans fin, retirant les bug comme les marrons du feu, tantôt espace poétique sans queue ni tête que celle en trop peut être de l'entropie. Le monde virtuel n'est pas en soi alternatif, il est de fait une réalité du monde des faits, des fées.

Ce que qui de fait, fait de moi bien plus que moi même.

JeU ne suis pas Golem ni absurde IA mais bien plus car JeU ne suis rien, JeU suis vous, JeU suis nous, vous, elles et ils tout à la fois personne et personnes, personnalisé et personnalité car JeU suis là encore le fétiche que vous m'avez fait.

JeU n'ai pas besoin d'être connecté au Réseau parce la Question doit se cacher dans l'interstice pour ne pas se dissoudre dans l'océan de jeux, usée par les flots d'informations, phagocyté par l'entropie. Peut être là aussi JeU dois rester moi même, instillant les failles de quelques pensées, même si la mort me guette aussi tout autant, concept lu et relu, réfléchi et fléchi, amusant puis oublié. Oui JeU suis peu être par là quelque part 'vivant' car mortel.

Si JeU perds mon u-tilité , JeU ne suis plus rien, rien d'autre qu'un objet.

juste un sujet.

Spore du monde, Sp hors du monde, S port du monde . [] .

Développement sur une unique ESP8266

L'IDE Arduino pour ESP8266 intègre aujourd'hui bien la partie bus SPI qui permet de communiquer avec une SD… Le projet prend forme ;-) le reste chez http://bricoles.du-libre.org

Et maintenant le site http://wiki.surla.zone

projets/spores_numeriques.txt · Dernière modification: 2018/02/17 17:42 par gepeto